Où sont passés les handicapés?

Au cours de mon précédant stage, j’ai souvent été amenée à travailler sur la thématique du handicap. Je me suis rendue compte à quel point toute une partie de la population était ignorée. Je veux dire ignorée dans le sens « mise à l’écart » mais également « méconnue », faisant d’elle une population presque invisible !

J’habite à Paris depuis un an. Devinez combien de personnes en fauteuil j’ai croisé par hasard dans la rue? Cinq. Combien de mal voyants? Une dizaine (en comptant celui sur la ligne 3 à St Lazare). Des trisomiques ? Deux.

Pour vous donner un ordre d’idée, on estime qu’il y a 5 millions de personnes handicapées en France. Environ 1 personne sur 13 !

Vous non plus vous ne pensez pas que toutes les personnes handicapées ont été regroupées dans une ville de France rebaptisée Handiville? Ni qu’ils ont tous été touchés par la folie Twilight et ne se déplacent que la nuit tombée pour imiter Edward Cullen? Donc, vous vous posez sûrement la même question que moi : Où sont-ils donc cachés?

Pour vous, j’ai mené ma petite enquête.

Le handicap n’est pas toujours visible

Beaucoup de gens ne connaissent du handicap que la partie « émergée ». Parmi les personnes touchées par un handicap, 85% sont porteuses d’un handicap dit « invisible » et les personnes en fauteuil ne représentent que 3% des personnes handicapées !

logo handicap

Dans le documentaire « Les handicaps invisibles ou la face cachée de la normalité » des témoignages permettent de mieux comprendre des handicaps tels que la dyslexie, les maladies chroniques, les séquelles invisibles d’accidents, la dépression…

handicap invisible

Il est bon de rappeler qu’une maladie est parfois plus handicapante qu’une jambe en moins dans la vie de tous les jours. Même si il est impossible pour une personne extérieure de la deviner au premier coup d’œil.

Beaucoup de gens refusent l’appellation « handicap » jugée trop péjorative et inquiétante. A ce sujet, je me souviens d’avoir assisté à une très belle intervention de Ryadh Sallem, multiple champion paralympique. Son message était que si chacun assumait son handicap, sans nécessairement le porter en étendard mais en en parlant simplement à son entourage, à ses collègues, les gens prendraient mieux conscience de la réalité que recouvre ce mot. Pour Ryadh, assumer un handicap c’est un acte militant pour une meilleure acceptation du handicap par la société.

Pour impulser un changement des mentalités, à nous de changer de perspective, d’être attentifs aux autres. Nous pouvons simplement commencer par nous poser la question du handicap : Votre nouveau collègue au teint cireux qui est régulièrement en retard le matin est-il un gros fêtard ou souffre-t-il de diabète? Et si Mireille du service informatique ne se rendait pas régulièrement aux toilettes pour esquiver vos problèmes de boîte mail mais parce qu’elle avait la maladie de Crohn1 ?

Le handicap, un sujet anxiogène

D’autres raisons participent au manque de visibilité du handicap en France.

Les gens sont globalement mal à l’aise avec le handicap. Certaines personnes handicapées sont même persécutées. Rappelez-vous de l’agression de ce jeune handicapé en ce début d’année par un groupe d’adolescents. Or si l’on vous fixe, que l’on vous évite, voire vous agresse, faible est l’envie de vous balader dans la ville. J’ai même trouvé un WikiHow sur comment se comporter lorsqu’on croise une personne handicapée! Oui, une notice pour personnes handicapées… c’est un peu bizarre non? Pour moi, la meilleure option est de se projeter à la place de la personne : « dans telle situation quelle aide est-ce que j’attendrais de la part d’un(e) inconnu ». Bien sûr la réponse varie en fonction des personnalités car le handicap ne détermine pas la personnalité des gens, comme nous le rappelle la petite pub ci-dessous.

Je trouve que la relation au handicap selon les pays est vraiment intéressante. La plupart des handicaps arrivent au cours de la vie, à la suite d’accidents. En France, on a un regard un peu condescendant, on suppose que la personne souffre et que sa vie doit être difficile. Vous l’ignorez peut-être mais dans les pays anglo-saxons les personnes en situation de handicap sont plutôt vues comme des héros. Ils ont réchappé à un accident, grâce aux progrès de la médecine ils s’en sont sortis. Ils sont l’exemple type des miracles que peut accomplir notre société : sauver des vies.

push girls

Vous êtes sceptique sur la possibilité d’avoir une vie exaltante avec un handicap? Je vous invite à regarder l’émission de TV-réalité Push-Girls sur 4 nanas pleines de punch qui sont en fauteuil. J’aime également beaucoup la série Switched at Birth. La moitié du casting s’exprime en langage des signes et la série traite de nombreuses thématiques intéressantes, notamment sur le regard que porte la société américaine sur les sourds (bon c’est aussi des histoires sur des ados ne vous attendez pas à un script de folie).

L’accessibilité hors de portée

L’accessibilité c’est permettre à tout le monde de pouvoir accéder à un lieu physique, une information ou un service. Si l’on croise aussi peu de personnes en situation de handicap dans l’espace publique, c’est également parce que l’accessibilité est encore loin d’être la norme.

L’accessibilité physique

Dans les lieux peu accessibles on peut par exemple citer les appartements parisiens de 6 étages sans ascenseur (qui engendrent donc un accès au logement en ville difficile).

wheelcome

Dans son article « Pourquoi la France ne sera jamais accessible« , la rédactrice du (très très bon) blog Wheelcome nous rappelle avec humour qu’aujourd’hui 9 commerces sur 10 ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil. La loose !
Pire encore, les lois sur l’accessibilités sont tellement compliquées que bien loin de favoriser l’accessibilité, elles décourageraient les commerçants de trouver des solutions simples, comme d’installer une rampe amovible.

Pour lutter contre ce manque d’accessibilité, le projet J’accède met à disposition une liste des endroits accessibles aux personnes à mobilité réduite pour les encourager à sortir.

L’accès aux services

Pour ce qui est des services on peut penser par exemple à la possibilité de communiquer avec quelqu’un des urgences si vous venez d’avoir un grave accident et que vous êtes sourd. Dans un autre registre, l’accès à l’éducation peut devenir un véritable parcours du combattant dans le cadre de certains handicaps.

Dans l’article « En France, les personnes handicapées, on les cache« , la maman d’un enfant autiste décrit les difficultés qu’elle a rencontré l’année où elle a essayé de scolariser son fils en milieu ordinaire (c’est à dire dans une école lambda). Embarrassés par la présence de cet enfant qui ne se conforme pas aux normes, le corps enseignant réoriente Julien vers des centres spécialisés. Evidemment, la question de l’adaptation des établissements est délicate, malheureusement cette politique de réorientation rend Julien invisible aux yeux de la société et renforce la séparation entre lui et les enfants de son âge. Si l’éducation est un droit fondamental en France, 80% des enfants autistes en sont privés dans les faits. Notons également que dans notre beau pays, 80% des enfants qui naissent sourds sont illettrés.

L’accès à l’information

Enfin l’information devrait être accessible à tous, aussi bien dans le sens « facile à trouver et à atteindre » mais également « compréhensible par tous », notamment les personnes handicapées mentales.

nous aussiDans les initiatives géniales qui visent à améliorer l’accessibilité, l’association Nous aussi a mis en place il y a plusieurs années le « facile à lire et à comprendre« . Il s’agit d’une simplification des informations transmises sous forme écrite, électronique, vidéo ou audio pour les rendre accessibles aux personnes handicapées mentales. Quand on voit la difficulté qu’on a parfois à comprendre les discours politiques, on se dit que le facile à lire et à comprendre pourrait aussi servir aux personnes ordinaires à mieux comprendre les programmes des candidats.

 So what?

Alors pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça? Parce que 1 personne sur 13 c’est énorme et que malgré ça le sujet reste non-accessible. Le mot « handicap » en France, c’est un peu comme le mot « black », tout le monde s’accorde pour dire que ce ne sont pas des mots tabous mais personne n’ose les utiliser en particulier dans la rue ou au travail.
Exemple :

BD

Souvent oublié de l’actualité, voire invisible, le sujet du handicap touche pourtant statistiquement toutes les familles ! De la mère qui a eu un cancer du sein, à l’oncle en dépression jusqu’à la cousine malentendante, le handicap vous concerne aussi. Alors arrêtez de regarder ailleurs et informez-vous sur la réalité de notre pays. Pour que la vie des personnes en situation de handicap soit plus douce, partageons l’information.

Gomar le lascar

1 La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire qui touche le tube digestif. Elle se manifeste par des phases de douleurs abdominales importantes ou des diarrhées qui peuvent durer plusieurs mois.

Advertisements
Tagué , , , , , , , , , , , ,

8 réflexions sur “Où sont passés les handicapés?

  1. Sovignet dit :

    Bonjour Gomar,

    Je m’appelle Audrey, mon frère a eu un accident de la route il y a 2 ans qui m’a sensibilisé au handicap et nous a donné envie de changer les choses ensemble. D’où la naissance du projet I Wheel Share. Notre ambition est non pas de montrer le handicap comme une fin en soi, mais de le présenter comme un surplus de vitalité, comme une force.
    Voilà pour les présentations, nous avons beaucoup apprécié votre article c’est pourquoi nous le partagerons sur la page Facebook du projet dès demain.
    https://www.facebook.com/iwheelshare

    Merci beaucoup !

    Audrey
    I Wheel Share

    J'aime

    • Margaux dit :

      Bonjour à tous les deux,
      Merci, votre commentaire me touche beaucoup. Votre projet a l’air très intéressant.
      En me baladant sur le site j’ai découvert le tumblr, j’y ai trouvé des articles très sympas.
      Chouettes découvertes ! J’espère qu’une opportunité nous permettra d’échanger sur le sujet.
      Merci d’avance pour le partage 🙂
      Gomar

      J'aime

  2. Cornet dit :

    Bonjour,
    Je suis ergothérapeute et nous sommes parti du même constat pour créer Laminga Concept, qui est le premier site dédié exclusivement à la customisation des fauteuils roulants. Pour enfin sortir du bleu marine, choisir en tant que consommateur ce qui est utile et ce qui ne l’est pas, être reconnu par sa personnalité et pas par son handicap, mais aussi rassembler toutes les bonnes énergies dans ce domaines (chaque jour plus nombreuses) pour créer des évènements nouveaux, avec des personnes comme Audrey de I wheel share, et rappeler que le handicap n’est pas une fin en soi, et que l’on peut être dynamique, épanoui, heureux, se réaliser et vivre tout en ayant une déficience…

    https://facebook/lamingaconcept.fr

    J'aime

  3. […] Au cours de mon précédant stage, j'ai souvent été amenée à travailler sur la thématique du handicap. Je me suis rendue compte à quel point toute une partie de la population était ignorée. Je veux d…  […]

    J'aime

  4. […] Source: letsgetgreenbitches.wordpress.com […]

    J'aime

  5. Benjamin dit :

    Bonjour,

    Je me permet de faire un peu de promotion… Nous avons réalisé un film sur le Handicap en partant du constat que le terme « handicap » était difficile à définir… Je vous invite à visionner le film à l’adresse suivante:

    http://handicaptoimeme.be

    Vous trouverez également des outils pédagogiques pour animer des débats en milieu scolaire.

    Cordialement,

    J'aime

  6. Yacine dit :

    Article très juste mais je m’interroge sur les chiffres qui me semblent très minimisés. 5 millions de personnes handicapées dont 3% en fauteuil, ce qui ferait 150 000 personnes en fauteuil ? Quelles sont vos sources ?
    Merci par avance pour votre retour.
    Bien à vous

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :